La vente






Les filières oléicoles



Voici les différentes méthodes que vous pouvez choisir pour vendre votre production :

  • Vente aux amis ou à la famille.
  • Vente à un commerçant.
  • Faire parti d'une coopérative.
  • Vente sur les marchés.
  • Vente à la ferme.
  • Vente par correspondance.


La règlementation

++++++

Un agriculteur qui vent sa propre production au consommateur final, que ce soit sur un marché où à la ferme, n'est pas considéré comme un commerçant et n'a pas besoin d'être inscrit au registre du commerce.
Bien entendu, les produits doivent provenir et être transformés exclusivement dans l'exploitation

Les étiquettes

Le rôle de l'étiquette sur une bouteille d'huile ou un bocal d'olive est multiple. Elle doit :
- Si possible, nous démarquer de la concurrence, c'est à dire attirer l'oeil du client et le séduire.
- Lui donner les informations minimums qu'il est en droit d'attendre sur le produit.
Sa catégorie, sa composition, sa quantité, sa date de production et sa date limite de consommation.
- Lui donner nos références pour un achat futur ... ou peut-être une réclamation.

La réglementation française et européenne est très stricte sur le contenu de l'étiquette et l'usage que nous en faisons. Il vaut mieux la connaître pour ne pas avoir affaire aux inspecteurs de la répression des fraudes et de la concurrence.

  • Les mentions obligatoires :
    - Le nom du produit.
    Le nom générique comme "huile d'olive" ou "pâte d'olive" et, si besoin, une dénomination spécifique comme "vierge extra".
    - La quantité.
    En litre pour l'huile d'olive et en kilogramme ou gramme pour les olives salées ou pour la pâte d'olive.

    Notez bien que pour les olives en saumure, il s'agit du poids net des olives égouttées.
    - La composition.
    Il s'agit de la liste des ingrédients composant le produit. Bien évidement, pour l'huile d'olive, cela n'est pas nécessaire puisque (j'espère pour vous) il n'y a que cela dans vos bouteilles.
    Pour les olives il s'agira de " olives de Nice, eau, sel marin" et éventuellement herbes aromatiques, ail ect...
    Pour la pâte d'olive, il s'agira de "olives salées, huile d'olive". Si vous utilisé un conservateur quel qu'il soit, il faudra obligatoirement le mentionner.
    - La date d'utilisation optimale.
    La détermination de cette date est sous votre entière responsabilité. Pour l'huile, elle sera fixée à 18 mois après sa fabrication. Pour les olives, elle est de 20 mois après la mise en saumure. Pour la pâte d'olive, elle dépendra de sa fabrication, du mode de stérilisation et/ou du conservateur utilisé et bien sur de l'âge des olives salées utilisées. Un conseil : il est inutile et risqué d'indiquer une date trop éloignée. 18 mois est largement suffisant.
    La date mentionnera, au minimum, le mois et l'année précédée de l'indication "A consommer de préférence avant le :" ou " A consommer avant la date mentionner sur l'emballage".
    - Un numéro de lot de fabrication pour assurer la traçabilité du produit.
    Cette indication est inutile si vous avez mentionné une date limite de consommation mentionnant un jour précis comme indiqué ci-dessus.
    - Votre nom et votre adresse.
    S'il n'y a pas de mention comme "importation" ou "négociant", cette adresse sera obligatoirement le lieu de production des olives.

  • Les mentions facultatives :
    En aucun cas ces mentions ne doivent occulter ou gêner la lecture des mentions obligatoires.
    - Le lieu de provenance du produit.
    Pour l'huile d'olive, le lieu d'origine est celui où les olives ont été triturées. C'est encore un des mystères en provenance directe des fonctionnaires européens de Bruxelles qui n'ont peut être jamais vu un olivier.
    Pour la pâte d'olive et les olives ce sera obligatoirement le lieu où poussent les oliviers.
    - Un "code barre"
    Il peut être imposé par votre client et comprendra toutes les indications nécessaires à la commercialisation du produit.
    Cliquez ici pour une " explication sur le code barre " et comment définir le vôtre.
    - Des abréviations et signe comme "r" à coté du nom du produit pour indiquer que le nom est déposé.
    - Des logos qui indiquent par exemple que le produit issu de l'agriculture biologique ou que l'emballage est recyclable.
    - Des indications qui apportent des conseils au consommateur. Par exemple " A conservé au réfrigérateur après ouverture" ou " conservé à l'abri de la lumière".
    - Des indications qui apportent des renseignements supplémentaires sur le produit comme " première pression à froid" ou " huile d'olive fruitée". Nous vous conseillons d'être très prudent avec ces indications et de vous assurer qu'elles sont réelles et aisément vérifiables.

  • Les mentions et pratiques interdites par la loi :
    - Toutes indications, signes, logos, présentations qui pourraient créer une confusion dans l'esprit du consommateur et l'induire en erreur sur la composition, fabrication et l'origine du produit.
    Par exemple un nom à consonance provençale pour une huile d'importation.
    - Toutes références à une propriété supposée curative ou médicinale du produit ou une représentation tendant à le présenter comme tel.
    - Bien entendu toutes indications obligatoires qui ne correspondraient pas à la réalité.
    .

Les prix

La fixation du prix de l'huile d'olive en vente est libre, elle obeit à la loi de l'offre et de la demande